Online marketing is an ever-evolving field. New websites, apps, and tools spring up every day. While online marketing is a must for any small business, the fact is that most small businesses are not doing a very good job with their online marketing. The chances are that you are not doing a great job either – in fact, your online marketing probably sucks.

Offended? Do not be. Instead, read on to learn about the five biggest reasons your online marketing is not getting the job done – and specific steps you can take to remedy the mistakes you are making.

Reason #1: You are Not Optimizing Your Website Properly

Search Engine Optimisation (SEO) is a complicated business. You might think that you have done everything you can to optimise your website, but I am willing to bet that you have not. Here are some things you can do to change that:

  1. Pick the right keywords. A lot of small businesses try to optimise for head keywords. These are short, general keywords, and there tends to be a lot of competition for them. You should be aiming for medium-tail or long-tail keywords.
  2. Think about keywords in the right way. A keyword is not just a word – it is a question. When a potential customer goes to Google and types in a keyword, he is looking for information. He is asking a question, even if he is not wording it like one.
  3. Do not just include keywords in your content. Make sure to make use of H1 tags, image tags, and any other opportunity you have to use your keywords.
  4. Do not overdo it with keywords. You need to use them, but the context in which you use them matters as much as the frequency.

Reason #2: You are Not Analyzing Your Results

A lot of small businesses put up a website and use social media, but they never bother to look at how their marketing efforts are performing. There is no excuse not to be reviewing that data. Google Analytics provides detailed information showing how people are getting to your site, whether it is by clicking an ad, finding you on social media, or doing an organic search. Facebook provides detailed analytics too. Here is what you should be doing:

  1. Look at your Google Analytics data to figure out which pages are attracting the most traffic and where people are bouncing (clicking away) from your website.
  2. Review your Facebook page performance and identify the types of content that get the most views and shares.
  3. Check the open rates and response rates for marketing emails to determine how well they are engaging customers.

Reason #3: You are Not Testing and Refining Your Page Based on the Data

Reviewing the data from Google Analytics and other sources is important, but it will not help you unless you do something with the data you collect. When you have information about how customers are finding your website, when they are bouncing away from it, and how engaged they are with your email and social media posts, you can use it to improve your marketing campaigns. Here are some suggestions:

  1. If a page on your website has a high bounce rate, do some A/B testing to see if you can fix the problems customers are having.
  2. Make sure to test only one element at a time. For example, if you think your call to action is the problem, do a test to see how the old one performs against a new version.
  3. Revamp your social media strategy to increase customer engagement. If you see that photographs you post are getting a much higher engagement rate than written posts, you can increase the number of photographs you share. The same goes for checking out engagement based on days of the week or times of day.
  4. Rewrite and split test emails to improve your open and reply rates.

Reason #4: You are Not Creating Enough Content

In the early days of the internet, Bill Gates famously declared that “Content is king.” His statement was a remarkably prescient one. Today, creating great content is the core of any successful online marketing strategy – yet many small companies drop the ball on this very important task. You can get back on track by:

  1. Starting a blog. Blogging is still very popular, and it is a great way to engage your customers on a regular basis. Each blog post should offer something of value to your customers, whether it is a product explanation, some practical advice regarding a topic relevant to your industry, or a how-to video.
  2. Setting up – and sticking to – a social media schedule. Not all of the content you share has to be original. The important thing is that it is (a) relevant to your industry, (b) useful to your customers, and (c) entertaining. To find content, you can follow industry publications and related pages and share their content. Facebook has an automatic scheduling option for businesses, or you can use an online tool to manage all of your social activity at once.
  3. Set aside money in your budget to create videos. Videos are hugely popular and highly shareable, which makes them a great choice for any business.

Reason #5: You are Not Engaging Customers

Having a Facebook page is great – as far as it goes. However, if your business is forgetting the “social” in social media, then you are not getting the most out of your pages. Here are some tips that can help you increase customer engagement and loyalty:

  1. Make sure to monitor your page and reply to comments on a regular basis. Your comments do not need to be long – sometimes a quick “Thank you” is fine. Customers like to feel that the brands they follow value their presence, and replying to comments is a good way to demonstrate that you do.
  2. Do not overreact to negative comments and complaints. Sometimes customers take to social media to register a complaint about a product or service. Instead of getting defensive, be grateful for the opportunity to turn a customer’s experience around. Reply quickly and professionally. Other people will see the way you respond, and a courteous and useful response can help win you some new customers.
  3. Give customers a reason to comment. Asking customers to share stories about your product, or asking their opinions about something, is a great way to drive engagement and get customers involved. The more comments you get, the more likely it is that additional people will see your post.

Do these five mistakes sound familiar to you? I am willing to bet that they do. The good news is that now you know about them, and you are in the perfect position to revamp your online marketing so that it gets the results you want.

Nous devons admettre, nous sommes tombés amoureux de l’outil de productivité Trello. Si vous aimez garder des listes comme un moyen d’organiser votre travail, c’est l’outil qu’il vous faut. Pour nous, Trello remplit deux objectifs principaux: garder un cadre sur la réalisation des tâches réalisées, et la gestion de certains projets avec un calendrier style “kanban”.

Trello c’est quoi?

 

Trello est un outil SaaS de gestion de vos projets en ligne. Avec son interface intuitive et facile d’utilisation, cet outil en ligne est utilisé aussi bien par des indépendants, des entreprises ou par des organismes styles ONG, associations, etc. !
Trello est inspiré de la méthode Kanban. La méthode Kanban consiste à organiser le travail des employés en déplaçant des étiquettes (appelée card sur Trello) le long de la chaîne de travail : de la création de la tâche à sa réalisation.

Vous trouverez un aperçu des possibilités de l’outil de travail collaboratif. Nous sommes sûrs que les débutants comme les chefs de projets plus aguerris y trouveront un intérêt.

 

Trello en résumé

Pour vous faire un rapide résumé,  Trello est un outil de gestion de projets, ça, vous l’avez compris. Mais il est surtout gratuit : rien à installer, rien à télécharger sur votre ordinateur.
Il vous suffit simplement de créer un compte pour accéder à l’interface utilisateur de Trello. Le plus important de comprendre avant de commencer, c’est qu’il y 4 termes principaux « Projet », « Board », « Liste » et « Card ».

Un projet peut être le nom de votre entreprise ou encore de l’évènement que vous organisez. Étant donné que vous êtes quelqu’un de très actif, vous pouvez gérer plusieurs projets : exemple un projet par service ou département.

Dès lors un projet peut être divisé en Board : exemple : demande d’accès informatique, à l’outil de comptabilité, etc.

Chaque Board peut inclure des listes : celles-ci déterminent la manière dont vous allez organiser les tâches dans le Board : exemple : « A faire », « En cours », « C’est fait ».
Et finalement c’est dans ces listes que peuvent être créés des Cards (les Cards sont des tâches), celles-ci peuvent être déplacées, vous pouvez vous les affecter à vous-même ou à un collègue si besoin (pour ce faire la personne doit être membre du projet).

 

Les groupes de travail sur Trello

Y a-t-il un chef dans Trello ? Oui toujours comme dans tous les projets, il y en a un! Celui-ci s’appelle l’administrateur comme dans d’autres applications ou software. C’est lui qui crée le projet et c’est lui qui invite les collaborateurs ainsi qu’il gère les permissions de chacun dans le projet. Dès que le collaborateur a accepté l’invitation , il est possible de lui attribuer aussi le rôle d’administrateur. Les projets ont un réglage par défaut en mode “privé”, cela veut dire qu’il n’est visible que par les collaborateurs qui ont été invités. Mais il est possible de rendre les projets publics.
Si vous utilisez Trello de manière individuelle, celui-ci sera visible que par vous et vous allez pouvoir l’utiliser comme liste des tâches personnelles.

 

Créer une tâche sur Trello

Vous pouvez créer une nouvelle tâche ou “Card” en cliquant sur « Add a card » puis lui donner un titre. Exemple : “Contacter l’entreprise de peinture”. L’ensemble des collaborateurs invités peut interagir avec la tâche, soit écrire des commentaires, ou encore ajouter des pièces jointes et recevoir des notifications par e-mails concernant la tâche en question.

 

Déplacer une tâche sur Trello

Pour déplacer une tâche créée dans une liste dans le board, rien de plus simple, il vous suffit de cliquez dessus sans la lâcher puis de la déplacer là ou vous le souhaitez.

Déplacer des tâches permet de les faire évoluer tout du long de leur évolution, de la création à la réalisation de celles-ci.

 

Identifier une tâche sur Trello

Vous pouvez identifier vos tâches “Card” en leur attribuant une couleur pour les faire ressortir visuellement dans votre board. La couleur peut être liée selon l’importance de la tâche, le département qui la gère, etc. Il n’y a pas de limite ! Osez donner un sens à votre projet en lui apportant de la couleur. Pour ce faire, cliquez sur la tâche “Card” puis sur label et pour finir sélectionnez la couleur.

 

Attribuer une tâche à un collaborateur sur Trello

Attribuez une tâche à un collaborateur en cliquant sur « Members » puis dans un second temps donnez-lui une échéance pour cette tâche en cliquant sur « Due Date ». Trello propose de manière automatique la liste des collaborateurs liés au projet, vous n’avez qu’à sélectionner le nom de celui à qui vous souhaitez attribuer la tâche et c’est fait. Le collaborateur reçoit un email ainsi qu’une notification dans son compte Trello.

Votre projet avance sur Trello et cela se voit

Chaque tâche ou “Card” peut être subdivisée en une liste de points à réaliser. Ainsi l’ensemble des collaborateurs peut visualiser l’avancement selon l’état de chaque point ou “items” jusqu’à la réalisation de la tâche dans sa totalité. N’oubliez pas de tenir à jour l’avancement de chaque tâche en cochant les points réalisés.

 

Les avantages de Trello

Principalement, la souplesse de l’outil permet d’organiser ses tâches dans des listes comme vous le souhaitez. Normalement la méthode Kanban consiste à créer des listes du type “Début“, “en cours” et “fait “. Mais Trello vous permet pour des projets plus simple et ne nécessitant pas beaucoup de tâches de créer des listes sur une durée; par exemple les tâches à réaliser chaque mois pour janvier, février, mars, etc.

Ou encore les tâches pour “Aujourd’hui”, “Demain”, “Cette semaine”, etc.

Un autre exemple d’utilisation des listes est de les utiliser en arborescence d’un Board principal, par exemple dans un Board “Marketing & Communication” on peut imaginer des sous-boards “Communiqués de presse”, “En ligne” et “Hors ligne” ou encore des sous-boards par collaborateur en sein d’un Board principal.

 

Et la version mobile de Trello dans tout cela

L’application de Trello fonctionne à merveille, elle vous permettra de recevoir les notifications sur votre portable dés qu’un collaborateur aura mis à jour, commenter un « Projet », « Board », « Liste » ou encore une « Tâche ». Vous serez toujours à jour sur vos projets même en déplacement, la seule condition sera d’avoir une connexion internet.

Pour conclure

L’outil de gestion de projet Trello conviendra parfaitement à des PME, des indépendants qui ont des besoins dans l’organisation et la coordination de projets, de collaborer entre départements ou encore avec des intervenants externes. De plus l’utilisation de l’outil étant gratuite jusqu’à 5 collaborateurs ou intervenants, on ne se pose pas la question sur l’accès à l’outil pour les petites structures. Cependant, si vous avez besoin de faire collaborer plus de personnes vous pouvez bien évidemment dépasser cette limite en payant un forfait par intervenants supplémentaire mensuellement. Autre point très important est de ne pas oublier de faire des archives de vos projets ponctuellement.

 

La plupart des outils de style “kanban” ont de multiples utilisations, la principale caractéristique que partage tous ces outils est la possibilité de partager vos conseils avec une équipe, permettant la collaboration entre les groupes et de garder tout le monde sur sur le même objectif final = la réalisation d’un projet, de tâches, etc.

Si vous n’êtes, pas comme nous tombé amoureux de Trello, vous pouvez toujours vous rabattre sur d’autres outils “open-source” dont vous trouverez une petite liste non exhaustive.

Taiga
www.taiga.io

Kanboard

https://kanboard.net

WeKan
https://wekan.io

Restyaboard

http://restya.com/board

TaskBoard

https://taskboard.matthewross.me

Ceux-ci peux-être répondront à toutes vos attentes. Dans tous les cas, nous vous souhaitons plein de succès dans vos projets.

As a small business owner, you have heard all the hype. You know you need to have a presence online in order to survive in today’s technology driven business world. Yet, online marketing is a mystery to many small business owners. And, even more intimidating is local marketing.

 

As confusing as it may be, many small business owners, just like you, are often lead to believe that they can conduct their local marketing SEO the same way as the national brands. What works for the national brands will not work for your local small business trying to beat out the local competition.

 

It is hard for any business owner to understand the difference between right and wrong in relation to local SEO marketing, as the majority of information available is unclear and inconsistent. Let’s look at some of the myths behind successful SEO for local business.

 

  • Link building is dead – This myth can be found everywhere today, and primarily stems from Google’s attempt to stop unnatural links. Matt Cutts made a recent comment that people trying to build SEO should stop guest posting. However, there is nothing wrong with posting valuable content in the form of guest posts. In fact, there are specific directories that every business should be in and is safe in Google’s eyes.
  • Business List claiming will boost your SEO – It has been thought by many local businesses, that if they claim their business listings online, it will boost their SEO. Yes, it is beneficial to claim your business, but it is not the sole reason for boosting SEO. There are many other factors that are involved in SEO marketing.
  • Social Media does not help with SEO – Social media or social search is the rave today. Businesses that have embraced social media are experiencing enhanced SEO marketing. Social media creates natural backlinks when users on sites, such as Facebook and Twitter, share your site and information with others. The key is to post consistently, post value driven content and stay active in conversations.
  • Keyword Loaded Domain Names – It’s best to keep your domain name focused on your company name or brand name. Adding keywords to your domain name does not typically provide any SEO support, not anymore anyway. It is the other SEO marketing activities that will promote you and help in achieving higher search rankings.
  • Mobile is the same as Desktop – Mobile searching is key for local SEO marketing. The majority of searches completed on a mobile device, are performed for local services and products. Making sure that your website is ideal for mobile devices can impact your rankings. If you have not considered a mobile platform for your business, you should.
  • Content is not relevant – It was once thought that link building was the only way to build successful SEO, however, with the changes in Google’s algorithms, writing compelling content is becoming the preferred method in SEO marketing. As discussed above, link building is still relevant, however, investing in value-driven content for webpages, blog posts and more, will bring more quality links and leads to you and your website.
  • Local Pages are not needed – At the very least you definitely need to have your city and state listed on your website to be included in local searches. Title tags, on-page citations and links should all clearly state where you are located. However, if you really want to boost your local SEO searches, create a separate local landing page for each niche of your business. These local landing pages will place you higher in local searches.
  • All I need is basic SEO to rank at the top of Google Local – You should know your local competition. If your industry is saturated with businesses such as yours, you may find it difficult to rank near the top of local searches, though not impossible. You will need to invest a great deal in multiple SEO approaches, consistently, to promote your business to new customers and increase your local search ranking.
  • Photos and/or Video are not important – Multimedia can be beneficial in increasing your local search ranking. Images and videos often show in Google searches as blended displays, therefore, these multimedia pieces can provide additional opportunities to get your business found. If you feel that there is no way to implement photos or videos into your business marketing, think again. Use your imagination – videos of processes, photos of company events or other local events related to your service or product, all make great marketing pieces.
  • Microsite and other domains I own will help my SEO – there is no real value in spreading your SEO thin. Search engines today are smart enough to know who a domain name is registered to and setting up multiple domains and sites does not build your primary domain, but dilutes it. Furthermore, many businesses have been penalized by Google for having microsites that have duplicate content. Concentrate on building your primary website!

 

There are many SEO marketing strategies, some that were once considered mainstream. It’s difficult for a business owner to keep up with constantly evolving SEO strategies and practices. However, knowing which are the myths and which are not can help you to make more effective decisions with your SEO marketing campaigns.

 

Whether you hire a professional to help you with your SEO marketing or you do it yourself, you should understand that SEO is about the overall experience for the user or searcher. Take that into consideration, and you’ll generate more leads and sales online.

Votre blog peut être une très bonne source pour générer des prospects. Faut-il encore bien s’y prendre!

Rappelez-vous seulement qu’une personne lisant votre blog ne va pas immédiatement s’enregistrer pour une demonstration, ils ne vont meme pas vouloir connaître vos produits ou services dans un premier temps. Donc, il est important de revoir vos ambitions à la baisse concernant les (CTAs) les boutons d’appel à l’action.

Demandez simplement à vos lecteurs de s’enregistrer pour recevoir de vos nouvelles ou encore de vous suivre sur les réseaux sociaux.

“Par ce biais vous engagez un dialogue et entamez la première étape pour générer des prospects de qualité (car ceux-ci sont déjà enclin à vous lire, vous écouter, donc à avoir une conversation avec vous). Un blog bien organisé, structuré gardera vos lecteurs intéressé par votre contenu. Surtout ne pas oubliez de les encourager à revenir régulièrement (la fréquence est à définir selon votre editorial et vos publications) sur votre blog et ponctuellement éveillez leur curiosité concernant votre enterprise, vos produits ou vos services.”

« ””Ne vous concentrez pas uniquement à mettre en place un blog qui soit joli. Concentrez-vous sur la production d’un blog intéressant pour vos lecteurs.”””

Il existe des tas de manière de faire la promotion de votre blog en ligne. Toutefois, nous souhaitons, par cet article, vous donner les armes pour commencer votre blog de la meilleure façon possible.

 

Nos cinq conseils pour commencer votre blog:

  1. Vous devez comprendre à qui vous vous adressez, quel type de personne vous souhaitez atteindre. Commencez par réfléchir en terme de votre audience cible. Cela vous permettra de rester concenctré sur un contenu de qualité, lequel participera au commencement du cycle de vente de vos prestations, produits, sans que le client est l’impression d’être poussé à l’achat.
  2. Vous devez vous concentrer sur la creation et le positionnement de votre contenu. Pensez en terme de media dans un premier temps, et non pas en terme de marketing. Dans la creation de votre blog, vous êtes entrain de créer un magazine digital, à la difference que vous utilisez un modèle d’affaire différent des autres enterprises. Vous allez vendre vos propres produits et services sans faire de la publicité.
  3. Vous devez penser a une stratégie de contenu original et créer un calendrier editorial. Bien évidemment vous allez naturellement adapté et revoir votre calendrier sur la base des feedbacks que vous recevrez. N’oubliez pas que vous allez devoir pousser vos informations jusqu’à ce que vous obteniez une attention particulière et surtout une taille d’audience suffisante pour qu’elle réalise le bouche à oreille pour vous (viralité).
  4. Vous devez garder à l’esprit que vos lecteurs sont inondés de contenus divers et varies en relation avec des produtis et services. Voilà pourquoi les contenus visuels sont une des manières importantes d’engager votre audience et vous démarquer. Faite en sorte que chaque partie, publication, appel à l’action de votre blog soit visible par votre audience. Vous n’avez pas besoin de créer des illustrations spécifique, pensez uniquement à créer un intérêt visuel peux importe le support, le media, le sujet ou encore l’objet.
  5. Vous devez exploiter plusieurs supports pour votre contenu afin d’augmenter le nombre de vos lecteurs et la chance que celui-ci devienne viral (chaques supports parlera à une audience spécifique selon le media ou vous le plublierez). Vous avez des possibilités de reformater le contenu d’un article de votre blog pour en créer une infographie k, une presentation powerpoint que vous publierez sur linkedin ou facebook ainsi de rendre votre contenu plus visuel. Cela vous permettra d’augmenter vos chances de toucher un plus grand nombre de lecteurs et clients potentiels dans vos efforts de votre campagne en ligne.

 

Nos 9 astuces incontournables pour maximiser le potentiel de votre blog:

– Renseignez de manière complète votre profil et coordonnées

– Rédigez des articles originaux et pertinents afin de démontrer votre expertise

– Partagez vos publications sur les réseaux sociaux (un maximum)

– Interviewé ou faite vous interviewé par des personnes influentes « dans votre domaine d’activité »

– Créez des liens de votre blog vers votre site internet

– Automatisez la capture d’email de vos lecteurs

– N’oubliez pas de rajouter des boutons de partage dans chaque publication vers les réseaux sociaux

– N’oubliez pas que tenir un blog est souvent la première étape pour faire que vos lecteurs deviennent les promoteurs de votre business

– Un blog vous apportera plus de traffic sur votre site internet (5x plus que la recommandation et 2x plus que le traffic payant).

Sérieusement cela fonctionne ! La moyenne des sociétés ayant un blog arrive à générer plus de visite sur leur site internet principal, et encore plus de pages indexées (vous aidant ainsi pour votre référencement « SEO »)

Si notre article vous a donner envie de commencer votre blog, envoyez-nous le lien de celui-ci à mb(a)pafo.ch et nous nous ferons un plaisir de vous lire !

 

Les entreprises utilisent activement leurs emplacements sur les réseaux sociaux pour obtenir de nombreux avantages. Avec Twitter, Facebook et Linkedin, vous pouvez créer plusieurs canaux de communication vers et depuis votre entreprise où les gens peuvent se connecter à un niveau non professionnel. Grâce aux réseaux sociaux, votre réseau peut interagir avec vous, exprimer leurs points de vue et opinions, et, finalement, se connecter avec votre entreprise dans le cadre professionnel à un moment qui leur convient.

Mais cela va dans les deux sens. Non seulement les consommateurs ont un moyen confortable et social de se connecter avec une entreprise, les entreprises peuvent acquérir une excellente connaissance de leurs consommateurs. Les commentaires sur votre entreprise peuvent révéler comment les gens perçoivent votre entreprise. Est-ce qu’ils aiment le contenu que vous partagez? Est-ce qu’ils partagent des expériences positives ou plutôt leurs frustrations? Ils peuvent même partager des suggestions sur ce qu’ils souhaitent trouver dans votre entreprise; un aperçu extrêmement puissant!

En fin de compte, les réseaux sociaux peuvent aider une entreprise à comprendre si elles créent des fans ou des clients frustrés, et cela «en temps réel». Sachant cela, une entreprise gagne un aperçu direct dans l’esprit de leurs abonnés ou suiveurs et leur réputation.

Les avantages potentiels de l’utilisation active des réseaux sociaux sont exceptionnels … Mais viennent avec un prix. L’utilisation active des réseaux sociaux signifie ajouter régulièrement du contenu original, répondre aux commentaires et messages, et écouter ce que vos abonnés disent et commentent sur vous. La seule façon d’y parvenir est par le suivi de vos différents réseaux sociaux ce qui prend du temps.

Toutefois, juste en suivant quelques règles simples, le contrôle de votre présence sur les réseaux sociaux ne vous prendra pas tout votre temps. Voici cinq étapes que vous pouvez appliquer pour contrôler efficacement votre présence sur les réseaux sociaux en seulement 10 minutes par jour.

 

  1. Fixer un calendrier: Les réseaux sociaux ont de manière générale tendance à vous attirer pour des périodes prolongées (ne vous inquiétez pas ! Cela arrive à tous le monde, nous les premiers). Vous avez peut-être prévu de contrôler seulement une ou deux choses sur Facebook et vous déconnecter. La prochaine chose que vous savez c’est que 30 minutes plus tard, vous êtes encore là en train de faire défiler votre souris sur Facebook.

Choisissez un moment approprié de la journée. Nous vous recommandons le matin, mais il est plus important de choisir un moment qui fonctionne pour vous et respectez-le.
Lorsque ce moment arrive arrêter ce que vous faites et passer par les étapes ci-dessous. Rappelez-vous que vous avez seulement 10 minutes pour les remplir.

 

Cette étape est un précurseur des activités réelles, mais il est tout aussi important. Votre calendrier est l’épine dorsale de votre succès lors du contrôle de vos réseaux sociaux.

 

  1. Vérifier votre compte Twitter (3 minutes): Se connecter à Twitter et contrôler les tweets au sujet de votre entreprise ainsi que ceux de vos concurrents. Retweet les tweets positifs et vos favoris. Effectuer des commentaires sur les tweets qui en ont besoin. La gestion du temps est une conduite sur Twitter grâce à leur limite 140 caractères ou moins. Vous pouvez également enregistrer des flux sur Twitter ou utiliser un outil comme TweetDeck pour augmenter votre efficacité.

 

 

  1. Aperçu Facebook (3 minutes): Connectez-vous à Facebook et contrôlez votre compte grâce aux commentaires. Commenter “Like” les commentaires positifs et importants. Vérifiez vos messages privés et prenez note des réponses que vous devez apporter. Si un message privé nécessite une réponse détaillée, planifiez-le pour un autre moment de la journée. Rappelez-vous que c’est une gestion de vos réseaux sociaux. Les réponses peuvent nécessiter des recherches, des détails supplémentaires et, surtout, plus de temps. Enregistrez-le pour plus tard.

 

Vérifiez également votre page “Insights” Facebook pour avoir une idée générale de l’activité de votre page entreprise. N’allez pas en profondeur dans cette étape. Recherchez des tendances telles que les nouveaux j’aime “Likes” et la portée des publications.

 

  1. Contrôler les alertes Google (2 minutes): Vous pouvez recevoir une notification “alerte” Google si le nom de votre entreprise est publié en ligne. Les alertes montrent le plus souvent les messages ou commentaires où votre entreprise est mentionnée ou un lien vers votre entreprise lorsqu’ils sont publiés sur des blogs.

 

Il est important de se rappeler de scanner les alertes Google. Ne pas lire les articles en entier. Prenez note de la façon dont votre entreprise est mentionnée, qui est l’a mentionne, et si des actions doivent être prises de votre part. Encore une fois, si des réponses détaillées sont nécessaires prenez-en note. Vous pouvez y répondre après avoir réfléchi et avec le détail nécessaire plus tard.

 

  1. Rapide coup d’oeil à Linkedin (2 minutes): Il y a deux endroits à analyser dans Linkedin. Tout d’abord, vérifiez votre page entreprise et recherchez de nouveaux commentaires. Ensuite, analyser votre groupe. Parallèlement, si vous pouvez faire un commentaire très rapidement faites-le. Mais assurez-vous avant de le publier qu’il est lié à votre industrie, met en valeur votre expertise métier et apporte une valeur ajoutée à votre audience.

 

Les réseaux sociaux sont puissants, mais leur gestion efficace peut être intimidante. Utilisez les conseils ci-dessus et prenez conscience de gérer votre présence sur les réseaux sociaux. Ne restez pas coincé sur Twitter ou perdu sur Facebook. Utilisez-les comme outils de marketing pour développer votre entreprise, votre notoriété, et non pas comme des moyens pour tuer le temps. Le résultat en sera, une entreprise plus visible et efficace qui comprend et prend soin de ses clients.

 

EUROPE

1 juin 2017 Digital Marketing Live!

Amsterdam, Hollande

http://www.digitalmarketinglive.nl

1 juin 2017  Content Marketing Masters

Berlin, Allemagne

http://contentmarketingmasters.de/en

1-2 juin 2017 SMX Paris

Paris, France

http://smxfrance.com/

6-10 juin 2017 Social Media Week Milan

Milan, Italie

https://socialmediaweek.org/milan

13-14 juin 2017 Savage Marketing

Amsterdam, Hollande

http://www.savagemarketing.io

19-20 juin 2017 Digital Marketing World Forum London #DMWF

London, UK

http://www.digitalmarketing-conference.com/global/

23-24 juin 2017 Web Marketing Festival

Rimini, Italie

https://www.webmarketingfestival.it/

28 juin 2017 Performance Marketing Summit

Munich, Allemagne

http://www.performancemarketingsummit.de/

11-14 juillet 2017 Amsterdam Affiliate Conference

Amsterdam, Hollande

http://www.igbaffiliate.com/events/amsterdam-affiliate-conference

31 août 2017 Growth Marketing Summit

Frankfort, Allemagne

http://www.growthmarketingsummit.com/

14-15 septembre 2017 Brighton SEO

Brighton, UK

http://www.brightonseo.com/

21-22 septembre 2017 Next17

Hambourg, Allemagne

http://nextconf.eu/

INTERNATIONAL

 

5-6 juin 2017 Marketing Analytics Conference

Austin, TX; USA

https://mac.thedma.org/

6-9 juin 2017 Internet Retailer Conference & Exhibition

Chicago, IL, USA

http://www.irce.com

14-15 juin 2017 Customer Analytics Innovation Summit

Chicago, IL, USA

https://theinnovationenterprise.com/summits/customer-analytics-innovation-summit-chicago-2017

25-27 juin 2017 Call To Action Conference

Vancouver, Canada

http://calltoactionconference.unbounce.com/

26-27 juillet 2017 Online Retailer Sydney

Sydney, Australie

http://www.onlineretailer.com/sydney/

21-23 août 2017 LeadsCon

New-York, USA

http://www.leadscon.com/leadsconny

5-8 septembre 2017 Content Marketing World Conference and Expo

Cleveland, OH, USA

http://www.contentmarketingworld.com/

6-8 septembre 2017 Digital Marketing & Strategy Innovation Summit Shanghai

Shanghai, Chine

https://theinnovationenterprise.com/summits/digital-marketing-strategy-shanghai-2017

14-15 septembre 2017 Digital Strategy Innovation Summit Sydney

Sydney, Australie

https://theinnovationenterprise.com/summits/digital-strategy-innovation-summit-sydney-2017

18-19 septembre 2017 Sales 3.0 Las Vegas

Las Vegas, NV, USA

http://www.sales30conf.com/

20-21 septembre 2017 Digimarcon Asia Pacific

Singapour

http://digimarconapac.com/

SUISSE

01 juin 2017 Se comprendre à l’heure du digital

Genève, Suisse
@HEG Genève

https://www.rezonance.ch

 

17 août 2017 Online Marketing Conferenz

Berne, Suisse

http://www.online-marketing-konferenz.ch/

29-30 août 2017 Swiss EMEX

Zurich, Suisse

http://suisse-emex.ch/

 

Quick Reference Guide

Whether you like it or not, social media has now become a part of everyday life and that includes how you present your business to your customers. Whether you own a small handyman service or a computer repair shop, if you want to increase your market share, you’ll need to have a presence on social media.

 

But how can you determine whether or not you are actually making an impact on social media? It can be daunting at first, especially if you don’t consider yourself an expert when it comes to technology, but all you have to do is follow these guidelines and you’ll easily be able to understand how your customers are interacting with you through social media.

 

 

Understanding Social Analytics

It makes sense to actually understand the meaning of social analytics before you attempt to measure it. To make it simple, social analytics are the measurements of the success of your social-media marketing. However, it doesn’t necessarily mean you need to look at the number of your Facebook followers or the amount of retweets you get (though that is one part of it). Instead, you need to be looking at the following things in order to fully understand your social media analytics.

 

The Size Of Your Community

This one is pretty easy to understand, as all you have to do is look at the total number of followers or Facebook fans that you have. If you have multiple social media accounts, you will want to look at all of your fans across the entire social media spectrum, as the combined total can be an indication of whether or not you are effectively marketing yourself on social media. The more you increase the size of your community, the more effective your social-media marketing is going to be.

 

To keep track of all of the analytical data for your social media profiles, Klout is a resource that you should definitely consider advantage of. It can examine up to 12 social media profiles and will measure the influence of each profile based on the level of your followers’ engagement. It can easily allow you to see which updates you make have the biggest impact on your customers and followers.

 

Bounce Rate

Here is where things get a little tricky. Your bounce rate is the percentage of visitors who either leave your site immediately after visiting it or bounce around from page to page on your site. A higher bounce rate means more people are actively exploring your site, which means they are engaged by your content and want to find out more! Google Analytics is one of the best analytical resources on the market, especially when it comes to determining bounce rates for small and medium-sized businesses.

 

Visit-to-Lead Conversion Rate

This determines exactly how many of your followers are actively visiting your social media profiles because of « leads » that you are having. This can be anything from having a special offer on a product or service that you offer or some type of other promotion.

 

Measuring this can allow you to see which leads are more successful than others, which can allow you to increase the effectiveness of your social-media marketing strategy. If you’re having trouble determining this information, Google Analytics is a great tool for analyzing these types of conversion rates.

 

Lead-to-Customer Conversion Rate

This is perhaps the more important conversion rate. It can be a little difficult to track, since it doesn’t technically take place on social media, but it can help you determine whether or not your social media presence is bringing in customers. This conversion rates refers to the number of people that actually become one of your customers because of one of the « leads » you posted on social media. Understanding this number can allow you to identify which leads are the most effective at bringing in more potential customers.

 

The Tone of Engagement

The age old saying « there is no such thing as bad publicity » doesn’t really apply to social media. A good reputation that took you years to build can come crumbling down in a matter of days if you neglect your brand on social media. So you need to be able to determine whether or not your customers/fans are positively engaging with the content on your social media sites. It can help you determine if they are happy with what you offer and if they seem unhappy with something, you can attempt to communicate with them in order to fix it.

 

Who Exactly Are Your Followers?

Understanding your clientele base is important in any business and social media can easily do that for you. This aspect of social analytics is important because it not only allows you to determine who your customers/fans are, but other crucial marketing aspects, like where they are located or what time they are visiting your site.

It can also help you determine if the people visiting your sites are actually leads or other « competitors » in your industry – which means you need to change your social marketing strategy in order to bring in fresh customers.

 

Determining Where the Lead Came From

If you’re running special promotions on referral or paid advertising websites, you’ll definitely want to know whether or not they are effective at bringing in customers. This statistic can help you determine which leads bring in more traffic to your site and can allow you to figure out where you want to focus most of your social-media marketing efforts.

 

One of the best social media analytics resources that can track your leads is Bit.ly. It is a URL shortening and tracking tool, which can be incredibly useful if you use Twitter, and Facebook too I suppose. More importantly, it can help you determine which links are getting the most clicks. By taking advantage of this resource, you can figure out what type of content your customers/followers are more likely to be interested in.

 

How Do Your Customers View Your Brand?

Understanding your customers is incredibly important, which is why you’ll want to know whether or not they started following you by word of mouth or if they « liked » your page after they took advantage of a special promotion. This can give you insight into how effective your marketing strategy is and whether or not some customers are satisfied with your products and promotions.

And if you really want to get a full understanding of how your customers/followers view your brand, SimplyMeasured offers free analytical reports that can show you how effective you are on each social media site. SimplyMeasured even offers reports that compare your social media statistics to your competition!

By utilizing the proper resources and tools, you can better understand your social media analytics. And by understanding your social media analytics, you can better understand your customers’ motivations, as well as what makes them a loyal supporter of your brand!

Quelle est l’utilisation de votre site web par les internautes ?

Il n’est pas facile de trouver facilement un outil d’analyse qui traque vos visiteurs et ce qu’ils font sur votre site, c’est pourquoi nous avons décidé de consacrer ce dossier spécial à Hotjar.

Hotjar est un outil très complet d’analyse de sites internet et mobile qui permet aux développeurs, aux concepteurs d’interface utilisateur, aux analystes, aux responsables marketing numérique et, bien évidemment, aux chefs d’entreprise d’optimiser leurs taux de conversion et la convivialité de leurs sites internet.

Nous allons ici passer en revue les points forts et les points faibles de ce produit afin de définir s’il est fait pour votre entreprise.

Comme beaucoup d’entre vous, nous avons d’abord commencé par utiliser Google Analytics comme guide pour voir ce qui se passait sur notre site avant de commencer à utiliser (et à payer) pour HotJar.

Bien que HotJar ne remplace pas Google Analytics, il le complète avec des paramètres que vous ne pouvez pas obtenir avec le service gratuit de Google. Il serait dommage de laisser filer entre vos doigts ces mesures, d’autant qu’à terme ce sont vos concurrents qui en profiteront et qui commenceront à vous voler vos clients et vos profits.

Tarification

Commençons par le tarif. Le prix de Hotjar est le plus compétitif que nous avons trouvé pour un logiciel de cette nature.

À l’heure actuelle, vous pouvez vous attendre à payer plus de 100 dollars pour une combinaison de trois ou quatre services différents qui ne couvriront chacun qu’un  seul segment des multiples fonctionnalités de HotJar.

HotJar a réussi à réduire ses coûts en utilisant un « échantillonnage » comme moyen d’offrir à leurs clients le meilleur produit au prix le plus abordable, ce qui, vous en conviendrez, est une excellente idée.

Tout commence sur leur page d’accueil où vous pouvez voir un aperçu rapide de toutes les fonctionnalités disponibles sur leur plate-forme. Pas besoin de chercher, l’essentiel est là devant vous !

Quels sont les différents plans tarifaires?

Il y a trois plans principaux, «Basic», «Pro» et «Business», qui ont chacun un prix différent.

Le plan Basic : entièrement gratuit !

Le plan Pro : 29$ dollars par mois

Le plan Business : 89$ dollars par mois

Les plans Pro et Business offrent les mêmes fonctionnalités, mais l’abonnement Business permet de saisir plus de données que le Pro. Il permet également la suppression de toute marque « HotJar » qui peut apparaître lors de l’exécution des sondages, des enquêtes, etc. Ceci est préférable si vous souhaitez utiliser cet outil en marque blanche pour des services proposés à vos clients. De plus, dans le cadre de l’utilisation de HotJar pour vos clients, HotJar vous facture la modique somme de 9$ dollars par mois, par client. Par conséquent, si vous avez 5-10 clients, vous ne payez que 45$-90$ dollars de supplément sur votre plan de base!

Cette tarification raisonnable se prête vraiment aux petites entreprises, aux indépendants et à tous ceux qui veulent utiliser un service similaire sans faire exploser leur budget. Et si vous n’êtes pas prêt à payer le service, vous pouvez toujours faire un essai avec le plan « Basic » gratuit.

Heatmaps de HotJar

L’un des outils les plus utilisés de HotJar sont probablement leurs Heatmaps. Il existe une quantité d’outils, comme Crasy Egg, Mouseflow, Inspectlet et Mixpanel spécialisées dans la cartographie de l’utilisation de sites internet. Toutefois, les heatmaps de HotJar se distinguent par leur efficacité et vous indiqueront exactement sur quelles zones de votre site internet vos visiteurs passent le plus de temps.

HotJar vous permet de surcroit de visualiser vos heatmaps par type de supports, les desktops ou les tablettes et les heatmaps mobiles (une des fonctionnalités les plus cool que nous ayons vu depuis un certain temps !).

HotJar couvre à peu près tous les comportements d’une visite sur un site internet, des clics aux taps, en passant par le défilement. Vous pouvez également créer une heatmap pour une page spécifique de votre site internet.

Enregistrements

Les enregistrements de HotJar sont notre partie préférée de la plate-forme. C’est cette fonctionnalité qui vous permettra d’obtenir une image précise de votre audience et de la façon dont elle se déplace lors de sa navigation sur votre site internet.

La fonction d’enregistrement capture chaque session de vos visiteurs dès leur arrivée sur votre site et vous permet ainsi de les suivre dans leur itinéraire comme si vous étiez au-dessus de leur épaule. Vous pouvez suivre leurs clics, leurs chemins d’utilisation et les mouvements d’une page à l’ensemble de votre site internet, indépendamment de l’appareil qu’ils peuvent utiliser. Vous avez aussi la possibilité de marquer les enregistrements que vous trouvez pertinents afin d’opérer des modifications ultérieures sur votre page. (Ce pistage peut paraitre un peu intrusif mais les données ainsi récoltées vont se révéler très importantes pour le développement de votre site internet).

Imaginez-vous déjà le potentiel de HotJar ? Vous pourrez désormais optimiser votre site internet en vous basant sur des données objectives et non des approximations ou estimations subjectives.

De manière générale, les enregistrements sont pour nous l’essence, la véritable pépite de HotJar, et la fonctionnalité que nous utilisons le plus. Cela nous donne une vue réelle de l’endroit où les visiteurs sont et ce qu’ils font, en somme des faits exploitables, essentiels pour un marketing efficace.

Funnels

En ce qui concerne l’Architecture de Funnels, il est évident que la partie « entonnoir » du logiciel a attiré notre attention. Si vous avez un entonnoir simple que vous pouvez construire de 1 à 6 étapes, alors cette fonctionnalité est parfaite pour vous et peut venir compléter d’autres logiciels que vous utilisez peut-être déjà pour votre entreprise.

Personnellement, nous n’utilisons pas cette fonctionnalité autant que les autres, mais elle peut être très puissante si vous passez un peu de temps à l’ajouter à l’architecture de votre site afin d’en tirer profit.

Formes

Il est rare que nous admettions être impressionné par les performances d’un logiciel, mais l’outil de formes d’HotJar est l’une des caractéristiques les plus étonnantes de ce produit.

Peut-être gérez-vous le site internet d’un club avec un champ d’inscription qui peut avoir quelques étapes, ou peut-être avez-vous un « formulaire de contact » simple sur votre site. Si c’est le cas, vous devrez faire une place à cette fonction. L’outil formes vous permet de voir si vos visiteurs ont rempli le formulaire de contact en entier, ou s’ils se sont arrêtés et à quel endroit.

Cela signifie que vous serez en mesure de tester différents champs et de voir précisément quelles questions sont des obstacles à l’inscription sur votre site. Par exemple, si vous utilisez un formulaire d’inscription pour votre forum, vous pouvez constater que la question « Comment avez-vous entendu parler de nous? » cause beaucoup d’abandon et décourage souvent les visiteurs de s’inscrire.

Certaines des analyses communiquées par cette fonction sont impressionnantes.
Elles comprennent:

• Le temps qu’il faut pour remplir les champs de votre formulaire

• Le taux de conversion de votre formulaire

• Le nombre de formulaires

• Des graphiques

• Les soumissions de formulaires échouées et réussies

Les sondages

Pour améliorez l’expérience utilisateur de votre site vous avez besoin de feedback de vos visiteurs.

Nous sommes fan des enquêtes en tout genre et la première fois que nous avons utilisé l’interface de HotJar pour envoyer un sondage aux visiteurs de notre site internet, nous avons été vraiment impressionnés. La simplicité est absolument parfaite et il nous a fallu 30 secondes pour intégrer le sondage à notre notre site et interagir avec nos utilisateurs. Vous pourrez ensuite constater combien il est facile de lire les résultats obtenus. Vous avez également la possibilité de voir les réponses dans les réponses ou les résultats et vous trouverez aussi des informations complémentaires, comme la page, la taille de l’écran, le navigateur, le pays, la date et les questions auxquelles l’utilisateur à répondu.

Comme avec la plupart des logiciels de collecte de données, vous avez également la possibilité d’exporter toutes les informations récoltées.

Enquêtes

De la même manière qu’avec les sondages, HotJar vous permet également de personnaliser une enquête que vous pouvez envoyer à vos clients pour recevoir un feedback constructif ; vous voudrez peut-être utiliser cette fonctionnalité pour découvrir des objections ou des préoccupations que vos clients peuvent avoir. Vous devez être très sélectif sur les types de questions que vous posez mais HotJar rend très facile de construire une variété de questions dans le cadre de votre enquête. Vous pouvez ajouter les questions que vous souhaitez à partir des modèles suivants:

• Réponse texte courte

• Réponse texte longue

  • Boutons radio
  • Cases à cocher

En utilisant HotJar vous avez toujours un coup d’oeil sur votre site, ce qui n’est pas le cas si vous utilisez trois ou quatre programmes différents pour réaliser les mêmes opérations.

Conclusion

Dans l’ensemble, HotJar est vraiment un excellent outil avec une grande valeur ajoutée pour toute activité en ligne. Nous encourageons toutes les entreprises qui travaillent avec un site internet à utiliser cette solution.

Au vu de son prix attractif (et même un plan gratuit), il est assez difficile de se tromper en choisissant HotJar.

Maintenant, à vous de vous demander quelles sont les mesures que vous allez prendre pour vous assurer que votre site soit optimisé en terme de conversion !

Points forts: Leur offre complète ! Les heatmaps, les enregistrements de session utilisateur, les entonnoirs de conversion, les formulaires, les sondages, les enquêtes, etc. Et le service à la clientèle est sacrément bon!

Points faibles: Honnêtement, nous n’avons pas trouvé à une seule chose à leur reprocher. Mais nous pouvons vous dire que l’outil pourrait facilement être plus cher.

Depuis avril 2015 Google a déployé son nouvel algorithme “mobile-friendly”.

Mais quels sont les conséquences pour les sites internets Suisse ?

 

En premier lieu l’algorithme de Google en phase de test avait seulement ajouté un label aux sites adaptés aux smartphones.

Ce qui a changé depuis le mois d’avril 2015 avec leur nouvelle mise à jour, c’est que les sites non optimisées à ce type d’appareils (les smartphones ou portables) sont purement et simplement défavorisés dans les résultats de recherches mobiles…

La conséquence la plus facilement significative pour ces sites fut une chute du trafic web provenant de Google.

En Suisse, il reste encore énormément de sites qui ne disposent pas du minimum au niveau du design et de l’ergonomie pour être “mobile-friendly”

Comment savoir si votre site est adapté ? C’est simple vous pouvez le tester en suivant le lien suivant:

 

https://www.google.com/webmasters/tools/mobile-friendly/