Nous devons admettre, nous sommes tombés amoureux de l’outil de productivité Trello. Si vous aimez garder des listes comme un moyen d’organiser votre travail, c’est l’outil qu’il vous faut. Pour nous, Trello remplit deux objectifs principaux: garder un cadre sur la réalisation des tâches réalisées, et la gestion de certains projets avec un calendrier style “kanban”.

Trello c’est quoi?

 

Trello est un outil SaaS de gestion de vos projets en ligne. Avec son interface intuitive et facile d’utilisation, cet outil en ligne est utilisé aussi bien par des indépendants, des entreprises ou par des organismes styles ONG, associations, etc. !
Trello est inspiré de la méthode Kanban. La méthode Kanban consiste à organiser le travail des employés en déplaçant des étiquettes (appelée card sur Trello) le long de la chaîne de travail : de la création de la tâche à sa réalisation.

Vous trouverez un aperçu des possibilités de l’outil de travail collaboratif. Nous sommes sûrs que les débutants comme les chefs de projets plus aguerris y trouveront un intérêt.

 

Trello en résumé

Pour vous faire un rapide résumé,  Trello est un outil de gestion de projets, ça, vous l’avez compris. Mais il est surtout gratuit : rien à installer, rien à télécharger sur votre ordinateur.
Il vous suffit simplement de créer un compte pour accéder à l’interface utilisateur de Trello. Le plus important de comprendre avant de commencer, c’est qu’il y 4 termes principaux « Projet », « Board », « Liste » et « Card ».

Un projet peut être le nom de votre entreprise ou encore de l’évènement que vous organisez. Étant donné que vous êtes quelqu’un de très actif, vous pouvez gérer plusieurs projets : exemple un projet par service ou département.

Dès lors un projet peut être divisé en Board : exemple : demande d’accès informatique, à l’outil de comptabilité, etc.

Chaque Board peut inclure des listes : celles-ci déterminent la manière dont vous allez organiser les tâches dans le Board : exemple : « A faire », « En cours », « C’est fait ».
Et finalement c’est dans ces listes que peuvent être créés des Cards (les Cards sont des tâches), celles-ci peuvent être déplacées, vous pouvez vous les affecter à vous-même ou à un collègue si besoin (pour ce faire la personne doit être membre du projet).

 

Les groupes de travail sur Trello

Y a-t-il un chef dans Trello ? Oui toujours comme dans tous les projets, il y en a un! Celui-ci s’appelle l’administrateur comme dans d’autres applications ou software. C’est lui qui crée le projet et c’est lui qui invite les collaborateurs ainsi qu’il gère les permissions de chacun dans le projet. Dès que le collaborateur a accepté l’invitation , il est possible de lui attribuer aussi le rôle d’administrateur. Les projets ont un réglage par défaut en mode “privé”, cela veut dire qu’il n’est visible que par les collaborateurs qui ont été invités. Mais il est possible de rendre les projets publics.
Si vous utilisez Trello de manière individuelle, celui-ci sera visible que par vous et vous allez pouvoir l’utiliser comme liste des tâches personnelles.

 

Créer une tâche sur Trello

Vous pouvez créer une nouvelle tâche ou “Card” en cliquant sur « Add a card » puis lui donner un titre. Exemple : “Contacter l’entreprise de peinture”. L’ensemble des collaborateurs invités peut interagir avec la tâche, soit écrire des commentaires, ou encore ajouter des pièces jointes et recevoir des notifications par e-mails concernant la tâche en question.

 

Déplacer une tâche sur Trello

Pour déplacer une tâche créée dans une liste dans le board, rien de plus simple, il vous suffit de cliquez dessus sans la lâcher puis de la déplacer là ou vous le souhaitez.

Déplacer des tâches permet de les faire évoluer tout du long de leur évolution, de la création à la réalisation de celles-ci.

 

Identifier une tâche sur Trello

Vous pouvez identifier vos tâches “Card” en leur attribuant une couleur pour les faire ressortir visuellement dans votre board. La couleur peut être liée selon l’importance de la tâche, le département qui la gère, etc. Il n’y a pas de limite ! Osez donner un sens à votre projet en lui apportant de la couleur. Pour ce faire, cliquez sur la tâche “Card” puis sur label et pour finir sélectionnez la couleur.

 

Attribuer une tâche à un collaborateur sur Trello

Attribuez une tâche à un collaborateur en cliquant sur « Members » puis dans un second temps donnez-lui une échéance pour cette tâche en cliquant sur « Due Date ». Trello propose de manière automatique la liste des collaborateurs liés au projet, vous n’avez qu’à sélectionner le nom de celui à qui vous souhaitez attribuer la tâche et c’est fait. Le collaborateur reçoit un email ainsi qu’une notification dans son compte Trello.

Votre projet avance sur Trello et cela se voit

Chaque tâche ou “Card” peut être subdivisée en une liste de points à réaliser. Ainsi l’ensemble des collaborateurs peut visualiser l’avancement selon l’état de chaque point ou “items” jusqu’à la réalisation de la tâche dans sa totalité. N’oubliez pas de tenir à jour l’avancement de chaque tâche en cochant les points réalisés.

 

Les avantages de Trello

Principalement, la souplesse de l’outil permet d’organiser ses tâches dans des listes comme vous le souhaitez. Normalement la méthode Kanban consiste à créer des listes du type “Début“, “en cours” et “fait “. Mais Trello vous permet pour des projets plus simple et ne nécessitant pas beaucoup de tâches de créer des listes sur une durée; par exemple les tâches à réaliser chaque mois pour janvier, février, mars, etc.

Ou encore les tâches pour “Aujourd’hui”, “Demain”, “Cette semaine”, etc.

Un autre exemple d’utilisation des listes est de les utiliser en arborescence d’un Board principal, par exemple dans un Board “Marketing & Communication” on peut imaginer des sous-boards “Communiqués de presse”, “En ligne” et “Hors ligne” ou encore des sous-boards par collaborateur en sein d’un Board principal.

 

Et la version mobile de Trello dans tout cela

L’application de Trello fonctionne à merveille, elle vous permettra de recevoir les notifications sur votre portable dés qu’un collaborateur aura mis à jour, commenter un « Projet », « Board », « Liste » ou encore une « Tâche ». Vous serez toujours à jour sur vos projets même en déplacement, la seule condition sera d’avoir une connexion internet.

Pour conclure

L’outil de gestion de projet Trello conviendra parfaitement à des PME, des indépendants qui ont des besoins dans l’organisation et la coordination de projets, de collaborer entre départements ou encore avec des intervenants externes. De plus l’utilisation de l’outil étant gratuite jusqu’à 5 collaborateurs ou intervenants, on ne se pose pas la question sur l’accès à l’outil pour les petites structures. Cependant, si vous avez besoin de faire collaborer plus de personnes vous pouvez bien évidemment dépasser cette limite en payant un forfait par intervenants supplémentaire mensuellement. Autre point très important est de ne pas oublier de faire des archives de vos projets ponctuellement.

 

La plupart des outils de style “kanban” ont de multiples utilisations, la principale caractéristique que partage tous ces outils est la possibilité de partager vos conseils avec une équipe, permettant la collaboration entre les groupes et de garder tout le monde sur sur le même objectif final = la réalisation d’un projet, de tâches, etc.

Si vous n’êtes, pas comme nous tombé amoureux de Trello, vous pouvez toujours vous rabattre sur d’autres outils “open-source” dont vous trouverez une petite liste non exhaustive.

Taiga
www.taiga.io

Kanboard

https://kanboard.net

WeKan
https://wekan.io

Restyaboard

http://restya.com/board

TaskBoard

https://taskboard.matthewross.me

Ceux-ci peux-être répondront à toutes vos attentes. Dans tous les cas, nous vous souhaitons plein de succès dans vos projets.

Quelle est l’utilisation de votre site web par les internautes ?

Il n’est pas facile de trouver facilement un outil d’analyse qui traque vos visiteurs et ce qu’ils font sur votre site, c’est pourquoi nous avons décidé de consacrer ce dossier spécial à Hotjar.

Hotjar est un outil très complet d’analyse de sites internet et mobile qui permet aux développeurs, aux concepteurs d’interface utilisateur, aux analystes, aux responsables marketing numérique et, bien évidemment, aux chefs d’entreprise d’optimiser leurs taux de conversion et la convivialité de leurs sites internet.

Nous allons ici passer en revue les points forts et les points faibles de ce produit afin de définir s’il est fait pour votre entreprise.

Comme beaucoup d’entre vous, nous avons d’abord commencé par utiliser Google Analytics comme guide pour voir ce qui se passait sur notre site avant de commencer à utiliser (et à payer) pour HotJar.

Bien que HotJar ne remplace pas Google Analytics, il le complète avec des paramètres que vous ne pouvez pas obtenir avec le service gratuit de Google. Il serait dommage de laisser filer entre vos doigts ces mesures, d’autant qu’à terme ce sont vos concurrents qui en profiteront et qui commenceront à vous voler vos clients et vos profits.

Tarification

Commençons par le tarif. Le prix de Hotjar est le plus compétitif que nous avons trouvé pour un logiciel de cette nature.

À l’heure actuelle, vous pouvez vous attendre à payer plus de 100 dollars pour une combinaison de trois ou quatre services différents qui ne couvriront chacun qu’un  seul segment des multiples fonctionnalités de HotJar.

HotJar a réussi à réduire ses coûts en utilisant un « échantillonnage » comme moyen d’offrir à leurs clients le meilleur produit au prix le plus abordable, ce qui, vous en conviendrez, est une excellente idée.

Tout commence sur leur page d’accueil où vous pouvez voir un aperçu rapide de toutes les fonctionnalités disponibles sur leur plate-forme. Pas besoin de chercher, l’essentiel est là devant vous !

Quels sont les différents plans tarifaires?

Il y a trois plans principaux, «Basic», «Pro» et «Business», qui ont chacun un prix différent.

Le plan Basic : entièrement gratuit !

Le plan Pro : 29$ dollars par mois

Le plan Business : 89$ dollars par mois

Les plans Pro et Business offrent les mêmes fonctionnalités, mais l’abonnement Business permet de saisir plus de données que le Pro. Il permet également la suppression de toute marque « HotJar » qui peut apparaître lors de l’exécution des sondages, des enquêtes, etc. Ceci est préférable si vous souhaitez utiliser cet outil en marque blanche pour des services proposés à vos clients. De plus, dans le cadre de l’utilisation de HotJar pour vos clients, HotJar vous facture la modique somme de 9$ dollars par mois, par client. Par conséquent, si vous avez 5-10 clients, vous ne payez que 45$-90$ dollars de supplément sur votre plan de base!

Cette tarification raisonnable se prête vraiment aux petites entreprises, aux indépendants et à tous ceux qui veulent utiliser un service similaire sans faire exploser leur budget. Et si vous n’êtes pas prêt à payer le service, vous pouvez toujours faire un essai avec le plan « Basic » gratuit.

Heatmaps de HotJar

L’un des outils les plus utilisés de HotJar sont probablement leurs Heatmaps. Il existe une quantité d’outils, comme Crasy Egg, Mouseflow, Inspectlet et Mixpanel spécialisées dans la cartographie de l’utilisation de sites internet. Toutefois, les heatmaps de HotJar se distinguent par leur efficacité et vous indiqueront exactement sur quelles zones de votre site internet vos visiteurs passent le plus de temps.

HotJar vous permet de surcroit de visualiser vos heatmaps par type de supports, les desktops ou les tablettes et les heatmaps mobiles (une des fonctionnalités les plus cool que nous ayons vu depuis un certain temps !).

HotJar couvre à peu près tous les comportements d’une visite sur un site internet, des clics aux taps, en passant par le défilement. Vous pouvez également créer une heatmap pour une page spécifique de votre site internet.

Enregistrements

Les enregistrements de HotJar sont notre partie préférée de la plate-forme. C’est cette fonctionnalité qui vous permettra d’obtenir une image précise de votre audience et de la façon dont elle se déplace lors de sa navigation sur votre site internet.

La fonction d’enregistrement capture chaque session de vos visiteurs dès leur arrivée sur votre site et vous permet ainsi de les suivre dans leur itinéraire comme si vous étiez au-dessus de leur épaule. Vous pouvez suivre leurs clics, leurs chemins d’utilisation et les mouvements d’une page à l’ensemble de votre site internet, indépendamment de l’appareil qu’ils peuvent utiliser. Vous avez aussi la possibilité de marquer les enregistrements que vous trouvez pertinents afin d’opérer des modifications ultérieures sur votre page. (Ce pistage peut paraitre un peu intrusif mais les données ainsi récoltées vont se révéler très importantes pour le développement de votre site internet).

Imaginez-vous déjà le potentiel de HotJar ? Vous pourrez désormais optimiser votre site internet en vous basant sur des données objectives et non des approximations ou estimations subjectives.

De manière générale, les enregistrements sont pour nous l’essence, la véritable pépite de HotJar, et la fonctionnalité que nous utilisons le plus. Cela nous donne une vue réelle de l’endroit où les visiteurs sont et ce qu’ils font, en somme des faits exploitables, essentiels pour un marketing efficace.

Funnels

En ce qui concerne l’Architecture de Funnels, il est évident que la partie « entonnoir » du logiciel a attiré notre attention. Si vous avez un entonnoir simple que vous pouvez construire de 1 à 6 étapes, alors cette fonctionnalité est parfaite pour vous et peut venir compléter d’autres logiciels que vous utilisez peut-être déjà pour votre entreprise.

Personnellement, nous n’utilisons pas cette fonctionnalité autant que les autres, mais elle peut être très puissante si vous passez un peu de temps à l’ajouter à l’architecture de votre site afin d’en tirer profit.

Formes

Il est rare que nous admettions être impressionné par les performances d’un logiciel, mais l’outil de formes d’HotJar est l’une des caractéristiques les plus étonnantes de ce produit.

Peut-être gérez-vous le site internet d’un club avec un champ d’inscription qui peut avoir quelques étapes, ou peut-être avez-vous un « formulaire de contact » simple sur votre site. Si c’est le cas, vous devrez faire une place à cette fonction. L’outil formes vous permet de voir si vos visiteurs ont rempli le formulaire de contact en entier, ou s’ils se sont arrêtés et à quel endroit.

Cela signifie que vous serez en mesure de tester différents champs et de voir précisément quelles questions sont des obstacles à l’inscription sur votre site. Par exemple, si vous utilisez un formulaire d’inscription pour votre forum, vous pouvez constater que la question « Comment avez-vous entendu parler de nous? » cause beaucoup d’abandon et décourage souvent les visiteurs de s’inscrire.

Certaines des analyses communiquées par cette fonction sont impressionnantes.
Elles comprennent:

• Le temps qu’il faut pour remplir les champs de votre formulaire

• Le taux de conversion de votre formulaire

• Le nombre de formulaires

• Des graphiques

• Les soumissions de formulaires échouées et réussies

Les sondages

Pour améliorez l’expérience utilisateur de votre site vous avez besoin de feedback de vos visiteurs.

Nous sommes fan des enquêtes en tout genre et la première fois que nous avons utilisé l’interface de HotJar pour envoyer un sondage aux visiteurs de notre site internet, nous avons été vraiment impressionnés. La simplicité est absolument parfaite et il nous a fallu 30 secondes pour intégrer le sondage à notre notre site et interagir avec nos utilisateurs. Vous pourrez ensuite constater combien il est facile de lire les résultats obtenus. Vous avez également la possibilité de voir les réponses dans les réponses ou les résultats et vous trouverez aussi des informations complémentaires, comme la page, la taille de l’écran, le navigateur, le pays, la date et les questions auxquelles l’utilisateur à répondu.

Comme avec la plupart des logiciels de collecte de données, vous avez également la possibilité d’exporter toutes les informations récoltées.

Enquêtes

De la même manière qu’avec les sondages, HotJar vous permet également de personnaliser une enquête que vous pouvez envoyer à vos clients pour recevoir un feedback constructif ; vous voudrez peut-être utiliser cette fonctionnalité pour découvrir des objections ou des préoccupations que vos clients peuvent avoir. Vous devez être très sélectif sur les types de questions que vous posez mais HotJar rend très facile de construire une variété de questions dans le cadre de votre enquête. Vous pouvez ajouter les questions que vous souhaitez à partir des modèles suivants:

• Réponse texte courte

• Réponse texte longue

  • Boutons radio
  • Cases à cocher

En utilisant HotJar vous avez toujours un coup d’oeil sur votre site, ce qui n’est pas le cas si vous utilisez trois ou quatre programmes différents pour réaliser les mêmes opérations.

Conclusion

Dans l’ensemble, HotJar est vraiment un excellent outil avec une grande valeur ajoutée pour toute activité en ligne. Nous encourageons toutes les entreprises qui travaillent avec un site internet à utiliser cette solution.

Au vu de son prix attractif (et même un plan gratuit), il est assez difficile de se tromper en choisissant HotJar.

Maintenant, à vous de vous demander quelles sont les mesures que vous allez prendre pour vous assurer que votre site soit optimisé en terme de conversion !

Points forts: Leur offre complète ! Les heatmaps, les enregistrements de session utilisateur, les entonnoirs de conversion, les formulaires, les sondages, les enquêtes, etc. Et le service à la clientèle est sacrément bon!

Points faibles: Honnêtement, nous n’avons pas trouvé à une seule chose à leur reprocher. Mais nous pouvons vous dire que l’outil pourrait facilement être plus cher.

Le marché européen des hôtels comme le marché suisse sont pris en otages par les plateformes de réservation en ligne.

En Suisse les acteurs en ligne (sous-entendez les plateformes de réservations / intermédiaires sur internet) représente 22.5% des nuitées réservées par année.

Au premier abord cela ne paraît pas si grave ! D’autant plus que le chiffre représente, à peu près 1 nuit sur 4. De surcroît le nombre des réservations directs auprès des hôtels en Suisse, est plus important qu’en Europe, ça c’est une bonne nouvelle, un peu plus de 2/3 (soit 63.7% des nuitées).

Mais attention, il ne faut surtout pas s’endormir, les intermédiaires en ligne avance vite, très très vite, de 2006 à nos jours les réservations de nuitées par leurs biais ont quadruplé !

Nous sommes de plus en plus connectés à nos smartphones, ordinateurs, etc.. et les utilisons de plus en plus pour tous faire ce qui en découle inéluctablement à l’augmentation inévitable de leur parts de marché si les hôteliers ne se réveillent pas. Le marché Européen comme Suisse des hôtels est représenté par une importante proportion de PME, et plus l’hôtel est petit plus la part de marché pour les intermédiaires en ligne est importante. Inversement plus l’hôtel est grand (nombre de chambre et/ou nombre d’étoiles, moindre est la part de marché des intermédiaires.

Pourquoi ou Comment les plateformes de réservation arrivent-elles à prendre en otages les hôteliers Suisse ?

  1. Les hôteliers gèrent de manière manuelle leurs canaux de réservations
  2. Les hôteliers Suisse ont moins de présence en ligne sur les réseaux sociaux que les hôteliers Européen
  3. Les hôteliers n’ont pas d’application mobile ou canal de distribution mobile pour la moitié d’entre-eux, même si un tiers des hôteliers ont un site internet mobile.
  4. Plus de la moitié des hôteliers Suisse n’ont pas la connaissance de l’utilisation des moteurs de recherche et uniquement un tiers d’entre-eux ont une connection permanente avec les principaux intermédiaires en ligne pour leur réservation.

Le taux, la distribution et la souveraineté de produit doivent demeurer chez l’hôtelier. Considérant que ce principe général du marché devrait être une chose qui va sans dire, un nombre croissant d’hôteliers perdent le contrôle de leur produit véritable par suite de la pression naissante de leurs partenaires distributeurs.

Par conséquent, l’HOTREC a élaboré les points-clés suivants pour définir des pratiques de distribution en ligne justes, pour maintenir les marchés transparents, ouverts et concurrentiels au profit des clients, des intermédiaires et des hôtels :

1. Pas d’utilisation non autorisée des marques d’hôtels, pour, par exemple, faire du marketing via des moteurs de recherches (Search Engine marketing SEM), de l’achat de noms de domaine (grabbing) ou d’autre marketing en ligne.

Certains partenaires distributeurs utilisent des marques d’hôtel protégées pour leur marketing afin de dévier les requêtes en ligne vers leurs sites. L’occupation de noms de domaine, qui comportent une similitude explicite avec des marques d’hôtel présentes sur Internet, afin de générer plus de trafic, est à bannir également

2. Pas de parité tarifaire obligatoire

La parité de taux imposée obligatoirement par des partenaires distributeurs maintient des taux identiques pour le même type de chambres et des conditions de réservation identiques à travers tous les canaux de distribution en ligne et même hors ligne. Cette obligation va au-delà du prix qui est un instrument de marché-clé à la disposition de l’hôtelier, et constitue un élément de distorsion de concurrence.

3. Pas de parité de disponibilité obligatoire

Si l’hôtel est obligé par contrat d’accorder n’importe quelle disponibilité des chambres en ligne ou même hors ligne simultanément à tous les partenaires distributeurs, le principe de la libre concurrence est ébranlé. Accorder la disponibilité même de la dernière chambre à tout moment à un distributeur en ligne mine les capacités de gestion de l’hôtel.

 

4. Pas de disponibilité minimum

La demande des partenaires distributeurs pour obtenir un niveau minimum de disponibilité des chambres en nombre et/ou en type est un frein important du marché, particulièrement pour les petits et moyens hôtels et les hôtels saisonniers.

 

5. Pas d’accès obligatoire à toutes les offres de l’hôtel

Un hôtel qui serait obligé de mettre la gamme complète de ses services à la disposition des partenaires distributeurs perdrait la flexibilité nécessaire pour s’ajuster aux besoins du marché.

 

6. Pas de positionnement opaque

Le client devrait être mis au courant si le positionnement est sujet à d’autres critères que la catégorie d’étoiles, les avis des consommateurs, le prix ou la distance. En particulier, si le positionnement est influencé par une commission additionnelle qu’un hôtel est disposé à payer, le client devrait en être informé.

 

7. Visibilité et véracité des tarifs dans les techniques de marketing

 

8. Pas d’affichages non autorisés sur des sites de ventes aux enchères

Un nouveau phénomène est apparu sur le net qui consiste à copier sans autorisation une offre d’un hôtel et l’afficher sur un portail d’enchères. Ce procédé porte préjudice à l’hôtel.

 

9. Temps de réaction approprié

Les partenaires distributeurs accordent aux hôtels une durée de 2 jours à 6 semaines pour vérifier les réservations en fonction des no-show et des annulations avant de fixer le prix des commissions à payer aux sites. Les petits et moyens hôtels ont besoin d’une période plus longue que quelques jours pour effectuer cette vérification.

Les partenaires distributeurs ne devraient pas imposer de commissions sur un chiffre d’affaires qui n’a pas été réalisé et n’existe pas.

Les partenaires distributeurs ne devraient pas proposer des tarifs à prix discount sur leur site, qui n’auraient pas été prévus dans le contrat avec l’hôtel.

 

10. Pas de commissions sur les no-show, les réservations annulées, les taxes et les services non pré-réservés coopérer avec eux.

 

11. Coopération avec des « channel managers » qualifiés

Les hôtels, notamment petits et moyens, se fondent sur l’appui des « channel managers » pour faire face aux défis de la distribution numérique. Par conséquent, les partenaires distributeurs ne devraient pas refuser de coopérer avec eux.

12. Tous les canaux de distribution devraient être convenus au moment de la conclusion du contrat

L’hôtel devrait être informé à l’avance des canaux de distribution en ligne que le partenaire distributeur va utiliser pour proposer la chambre d’hôtel. Cette information devrait être rendue disponible à l’avance et/ou on devrait accorder à l’hôtel le droit de faire des ajustements ultérieurement.

13. Pas d’affichage libre des tarifs des tour-opérateurs (« rooms only ») pour des package en ligne

Les tarifs de chambre d’hôtel qui ont été négociés pour être vendus dans un prix tout compris uniquement ne devraient pas être utilisés pour la vente d’une chambre seule.

14. Classification officielle

Les partenaires distributeurs devraient respecter le classement officiel par étoiles et s’assurer qu’ils affichent le classement officiel. Ils devraient régulièrement vérifier leur base de données d’étoiles auprès des sources officielles, et mettre à jour leurs informations selon le système en place dans le pays concerné, et spécifier quand ils utilisent leur propre système de classification. Le symbole des étoiles ne devrait pas être utilisé pour les avis des clients, afin d’éviter la confusion avec les classifications officielles des hôtels.

15. Les moteurs de recherche devraient proposer la meilleure réponse naturelle/objective

Dans le respect de leurs besoins de refinancement, les moteurs de recherche devraient s’assurer que la meilleure réponse naturelle/objective à une recherche d’hôtel ne disparaisse pas dans une quantité de publicités de tiers pour finir dans les pages suivantes.

16. Les moteurs de recherche (et méta moteurs de recherche) devraient renvoyer aux pages d’accueil des hôtels et les traiter de la même manière

Les résultats des recherches faites sur les sites de recherche devraient obligatoirement inclure un lien vers le site Internet de l’hôtel. Si le meilleur prix est celui de l’hôtel, le consommateur devrait le savoir.

 

  1. La terminologie devrait être conforme à la norme EN ISO 18513:2003

Les partenaires distributeurs ne devraient pas mélanger les offres des hôtels avec d’autres types de logement. Les catégories d’hébergement utilisées devraient être conformes à la terminologie définie par la norme internationale et européenne EN ISO 18513:2003.

18. Eviter la manipulation et la fraude des avis des clients

18.1. Contrôle éditorial

Les avis des clients devraient seulement être publiés après vérification par le personnel éditorial qualifié de l’authenticité et de la fiabilité des informations.

18.2. Anonymat

Les avis ne doivent pas être anonymes pour le site, car l’hôtelier devrait avoir la possibilité de réagir. Le site devrait reconfirmer les adresses email employées par les clients et exclure les adresses email provisoires.

18.2. Clients réels

Le site devrait s’assurer que les avis sur un hôtel sont fournis seulement par les clients qui sont restés réellement dans l’hôtel. Par conséquent, les clients devraient indiquer leur date de séjour dans l’hôtel et seulement se rapporter à des équipements d’hôtel qu’ils ont réellement utilisés. Les clients devraient avoir la possibilité d’exprimer leurs commentaires également par l’intermédiaire de « textes ouverts ».

18.3. Neutralité

L’information figurant dans les avis devrait être véridique et ne pas être biaisée par un utilisateur qui voudrait détourner le trafic à son profit.

18.4. Garantie de qualité

Le site devrait indiquer la source des avis et s’ils proviennent à l’origine d’un site tiers afin de permettre aux hôteliers de tracer l’avis.

 

Source: European Hotel Distribution Study: The Rise of Online Intermediaries by Prof. Roland Schegg Institute of Tourism, HES SO Valais (Sierre, Switzerland) et Hotrec Hospitality Europe

Vous souhaitez recevoir l’ensemble du rapport y compris les documents suivants:
a) European Hotel Distribution Study: The Rise of Online Intermediaries
b) Liste de contrôle pour bien utiliser les sites de deal
c) Les points-clés de l’HOTREC définition des pratiques de distribution juste

Envoyez-nous un email à info(a)vova.ch !